Publié par : m2museologie | 28/10/2010

La santé : 4 musées, 4 histoires ou 4 collections, 1 musée

 Le Musée de la Santé rassemblera les collections des 4 musées médicaux déjà existants à Lyon qui sont :

-le Musée des Hospices Civils de Lyon

-le Musée d’Histoire de la médecine et de la pharmacie

-le Musée d’Anatomie et d’Histoire naturelle de Lyon Testut Latarjet

-le Musée d’Odontologie ou d’art dentaire

 Ce qui nous intéresse ici est de savoir comment ses collections ont-elles vues le jour ? Comment se sont-elles constituées à travers les siècles ? Quelles ont été leurs principales évolutions ? Mais aussi que présentent et conservent ses collections et de quelles manières ? Il est aussi intéressant de savoir à qui celles-ci sont destinées, à quels types de publics, quels visiteurs visent-elles ? Et pour finir, dans une dernière partie nous nous pencherons sur les difficultés que l’on peut rencontrer dans ce projet de création d’un Musée de la Santé à réunir 4 collections totalement distincts, possédant chacune une ambiance propre, en un seul et même nouvel espace d’exposition.

 

01 – Pourquoi et comment ont-ils été crées ?

 -La ville de Lyon apporta beaucoup à la médecine et à l’évolution de celle-ci au fil des siècles, elle occupe donc une grande place dans le domaine médical c’est pourquoi celle-ci possède une importante collection sur ce thème dans pas plus de 4 musées différents.

-La question que l’on peut se poser est comment celle-ci a-t-elle vu le jour et ce dans tous les musées.

-Il faut savoir que chaque musée possède sa propre histoire. Tous ont été crées grâce à des circonstances mais surtout des personnes différentes.

-Explication des diverses création pour les 4 musées

 -Musée des Hospices Civils de Lyon (comprenant Hôtel-Dieu + collection Albert Renaud)

 -Musée de l’Histoire de la médecine et de la pharmacie (Lyon 1 faculté de médecine)

 -Musée d’Anatomie et d’Histoire naturelle de Lyon Testut Latarjet (Lyon 1 faculté de médecine)

 -Musée d’Odontologie (faculté dentaire de Lyon)

 

02 – Que conserve-t-on et de quelle manière ?

 -Détail de tout ce qui est conservé au sein des 4 musées

-Analyse du mode, de la manière de présentation

-Permet de passer au point du paragraphe qui suit : pour qui conserve-t-on?

 -Illustration par des photos des différents musées

 

 03 – A qui sont destinées ces différentes collections ?

 -Ces collections, même si elles touchent toutes au monde de la Santé, ont toutes des caractéristiques bien précises.

-Elles se différencies de par leurs lieux d’exposition, leur politique de conservation, leur mode de présentation.

-Elles visent alors des publics qui peuvent être parfois différents, en fonction de tous ces critères qu’elles englobent.

-On a alors :

 -Les musées biographiques : qui s’attachent aux importantes personnalités de la médecine

 -Les musées d’entreprises : qui se tournent vers les conditions hospitalières et à la vie dans les hôpitaux

 -Les musées pédagogiques : qui tendent eux, à enseigner la médecine plus particulièrement

 -Ces types de musées sont alors destinées à des personnes ou plutôt des visiteurs bien précis, qui sont ciblés dès le départ.

-Dans lesquels de ces critères se trouvent alors nos 4 musées de Lyon ?

 

04 – Les difficultés rencontrées face à la réunion de ces collections en un seul et même musée

 -On a un lieu unique l’Hôtel-Dieu, où il faut réunir 4 collections sinon partitions, que le chef d’orchestre, le muséographe, se doit d’en faire un seul et unique morceau

 Il y aura obligatoirement des difficultés car :

-les collections de Lyon sont toutes 4 indépendantes

-elles possèdent toutes une ambiances sinon une atmosphère très particulièrement

-il va donc être complexe de réunir une collection hétérogène en un seul et même lieu homogène

-Chaque conservateur à sa propre idée sur le devenir de sa collection

 

Conclusion

 -Une collection très riche témoignant de l’importante histoire de Lyon : mémoire de la ville

-Une collection existant déjà avec une exposition bien précise qu’il faut « dénouer » et « renouer » ensemble dans un cadre nouveau

-Une collection destinée à des publics bien particuliers qu’il ne faudra donc tenter de ne pas perdre voire même de fidéliser lors de la création de la « nouvelle » collection

-Une collection qui rencontrera des difficultés face à ce projet de Musée de la Santé mis si elles sont prises entre de bonnes mains, pourront être que bénéfique et apporteront une nouvelle naissance à ces collections parfois jugées de « vieillottes » et amèneront à un succès total de ce Musée de la Santé.

 

Voici le plan de mon article.

Merci de me donner votre avis afin que je sache si je continue dans cette voie ou si vous pensez qu’il y a quelques points à modifier

 Justine

Advertisements

Responses

  1. Justine, c’est parfait, vous foncez car vous avez du temps à rattraper, mais c’est la bonne voie. Je passe pour l’instant sur les détails de syntaxe, mais j’aurai l’occasion de le faire + tard : éviter les « il faut savoir que….. prises entre de bonnes mains….. La conclusion ne doit pas nécessairement être « une conclusion », mais un dernier sous titre évocateur, le 04 par exemple est suffisant pour conclure…..
    Il y a un lourd travail à fournir, mais particulièrement intéressant car à travers votre curiosité nous aurons un éclairage tout à fait particulier et enrichissant; ne pleurer pas votre temps, foncez ! Et prenez RV pour rencontrer Alain Huet au musée d’odontologie (c’est indispensable : Tél. : 04 72 39 03 67)

  2. Mr Mossière, merci pour votre réponse et ses quelques éclaircissements. Je travaille ma rédaction et je vous l’envoie avant mercredi prochain. J’ai appelé le musée d’otontologie, malheureusement, celui-ci est fermé pendant les vacances scolaires et n’ouvre que le 3 novembre. Je les rappelerai donc dès l’ouverture pour prendre rdv. J’enverrais aussi un mail aux autres pour savoir si la visite les intéresse.

  3. Justine, il faut me donner dès aujourd’hui la dernière version de votre travail…

  4. Mr Mossière, j’ai visité le musée d’odontologie aujourd’hui seulement, je vous envoie donc mon article au plus vite, une fois que j’aurais inséré la partie sur l’art dentaire et que je finisse le tout.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :