Publié par : m2museologie | 28/09/2010

///

De mon coté, je fais le même constat que Raphaëlle à savoir le fait que la scénographie de ces deux musée possède un aspect (désolé de reprendre tes termes mais ils sont adéquats) « de cabinet de curiosité, magasin d’antiquité et autres.

La différence de nos parcours universitaires  nous permettra surement de trouver des idées différentes mais cependant complémentaires et donc d’enrichir plus rapidement notre réflexion.

Ayant un grand attrait pour l’art contemporain et après l’avoir évoqué à mainte reprise durant les cours, l’accumulation est un travail très difficile à maîtriser et peu très vite devenir indigeste s’il n’est pas réalisé correctement.

Dans le cas contraire , cela devient un régal visuel.

La multitude des objets présents dans les collections HCL ainsi que la diversité de leurs fonctions, la diversité des dates de réalisation & d’utilisation devraient permettre de faire un grand travail de réorganisation et de classification car il faut bien avouer que tout cela n’est pas au point.

Le but de L’accumulation est justement de Recréer un ensemble,(comme Raphaëlle la déjà mentionné) dans un même espace et de permettre au spectateur de se focaliser non pas sur l’objet unique mais sur cette masse qui se trouve devant lui. Cependant libre à lui de décrypter l’unicité de chaque objet composant cet ensemble.

Deux photos des salles  Boltanski au MAM qui illustrent mes propos.

La ligne directrice de ce procédé étant d’isoler un certain nombre d’objet pour créer une unité, nous constatons que ce n’est vraiment pas le cas de nos musées.

En effet comment le spectateur peut t-il se focaliser sur un ensemble d’objet (prenons par exemple une série de seringues) si des toiles sont accrochées juste au dessus, ou des vases posés juste à coté? Sa perception en deviens brouillée.

Je note cependant des points positifs comme le fait de garder les murs & l’architecture originale de l’espace d’utilisation des objets présentés. Le lieu de présentation fait alors parti intégrante de l’oeuvre présenté ( j’en viendrai presque à parler du in-situ…devrai je?) et l’objet obtient alors une aura très particulière.

in situ, désigne une méthode artistique ou une œuvre qui prend en compte le lieu où elle est installée.

Petite anecdote. Au printemps dernier, lors d’une visite a Leipzig ( Allemagne de l’est) je suis allé visiter Spinnerei (http://www.spinnerei.de) , une ancienne usine de coton, réhabilitée en pôle artistique. Détruit à moitié par la guerre et par le déclin de l’ère industrielle, le lieu parle autant que certaines expos ou oeuvres que j’ai pu y voir pourtant axées sur la guerre.

En effet une expositions en ses lieux a beaucoup plus d’impact sur le spectateur.

En outre je pense aussi qu’il serait assez intéressant de faire évoluer le mode d’exposition en parallèle  avec l’évolution des objets présentés, et pourquoi pas d’instaurer un espace d’exposition temporaire (contemporaire ou pas) axée sur le corps et/ou la santé. Je pense que cela pourrait « Booster » la fréquentation du musée et permettre au spectateur d’avoir une expérience nouvelle a chaque venu.

Exemple d’oeuvre:

cloaca (« cloaque ») est une Installation de l’artiste Wim Delvoye (2000), qui représente un tube digestif humain géant et fonctionnel.

En effet si le souhait des HCL est de montrer l’évolution des différents outils de la médecine jusqu’à une période avancé il serait tout aussi intéressant et légitime de montrer également l’évolution des modes d’expositions. Les musées de type traditionnel nous présentes souvent des salles surchargées, riches en histoires, et plus nous avançons dans le temps plus nous tendons vers la simplicité, l’épuration, la « perception du peu de chose ».

TO BE CONTINUED…

Benoit

Advertisements

Responses

  1. Ahah, Cloaca, j’y pensais justement !

  2. Benoit, OK pour le constat, maintenant c’est une création qu’il faut faire… Hypothèses, débat contradictoire, solutions…..La conservation de la peau de l’enveloppe est un thème à traiter. La peau intérieur (les murs, plafond, portes, fenêtres (?) et sa résonnance ds le nouveau musée ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :